Artiste

 
Deventer  - Jubileum Vox Humana. foto sjaak verboom / 15-4-2005
 

Sophie-Véronique CAUCHEFER-CHOPLIN est issue d’une famille de musiciens qui lui enseigne le piano dès son plus jeune âge. Après des études musicales (piano, orgue et harmonie) à l’Ecole Nationale de Musique du Mans couronnées par le prix du Ministère de la Culture en 1980, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Rolande Falcinelli où elle obtient un Premier Prix d’orgue et un Premier Prix d’improvisation ainsi que les prix d’harmonie, de fugue et de contrepoint (classes de Jean Lemaire, Michel Merlet et Jean-Claude Henry).

Titulaire du Grand-Orgue de Saint Jean-Baptiste de la Salle à Paris entre 1983 et 2013, elle est titulaire adjointe du Grand-Orgue de Saint Sulpice à Paris avec Daniel Roth depuis 1985. En 1990, elle se perfectionne avec Loïc Mallié et reçoit le second prix d’improvisation (elle est l’unique femme lauréate …) du Concours International d’Orgue de Chartres.

Sophie-Véronique CAUCHEFER-CHOPLIN poursuit une brillante carrière de concertiste (en soliste, avec instrument et avec orchestre) dans le monde entier : elle a parcouru plus d’une trentaine de pays et se rend régulièrement aux USA. Considérée par ses pairs comme l’une des meilleures improvisatrices de sa génération, elle se produit également dans le cadre de concerts « orgue et récitant » notamment avec Pierre Arditi, Michael Lonsdale, Marcel Maréchal, Brigitte Fossey, Guillaume Marquet et Pierre-Marie Escourrou.

Sa sensibilité à l’improvisation l’amène à donner des Master-Class tant en France qu’à l’étranger.  Elle a été nommée Professeur d’orgue en interprétation et improvisation au Royal College of Music de Londres en 2008. Elle a également été professeur invitée à la Yale University – New Haven USA (Nov 2010).

Ses enregistrements, qui comprennent des oeuvres depuis Bach jusqu’aux compositeurs contemporains et des improvisations, ont reçu les louanges de la presse spécialisée. Son dernier enregistrement (Mendelssohn, Bédard) a été récompensé de 5 diapasons (Diapason, juin 2008).

Publicités